Tisser avec du fil de lin : quelques conseils

Catherine Malichecq6/21/21
Tisser avec du lin semble freiner certains tisserands. On entend souvent qu’il est difficile à tisser, qu’avec ce fil, il est difficile d’obtenir de belles lisières. Pourtant le lin présente un certain intérêt.
 
Avant de tisser avec du lin, assurez-vous de connaître celui que vous utilisez, car tous les fils ne conviennent pas pour la chaîne.
Effectivement, il existe plusieurs catégories de fils de lin selon les procédés de filature :
  • La filature au mouillé concerne les fibres longues. Le fil de Normandie que nous distribuons est issu de ce procédé, le fil est brillant, lisse, solide (il s’utilise en chaîne et en trame);
  • La filature au sec concerne les fibres courtes. Les fils issus de ce procédé sont souvent plus grossiers et d’une qualité moindre.
 
L’utilisation d’une autre fibre, comme le coton ou le cotolin en chaîne est tout à fait possible. Une telle chaîne peut d’ailleurs permettre de réduire les coûts d’un projet. Cela peut également simplifier le travail de tissage.

Vous souhaitez monter et tisser en lin?
En attendant d’apprécier le résultat, car oui, vous l’apprécierez, voici plusieurs conseils qui pourraient vous simplifier la vie lors du tissage.
 
Le premier, veillez à garder une tension régulière lors du bobinage. Le fil est raiche, on dirait presque de la toile de jute.
Le deuxième, lorsque vous tissez, le fil à cause des caractéristiques de la fibre aura tendance à se dérouler irrégulièrement. C’est alors qu’il devient important de contrôler le déroulement de la bobine de votre navette. En utilisant une navette sans fond, votre annulaire peut facilement contrôler le déroulement.
Autre point, lorsque vous travaillez, augmentez le taux d’humidité, le lin sera plus souple et plus facile à travailler. Certains optent pour un humidificateur, d’autres ont recours à des vaporisateurs pour mouiller leur chaîne au fur et à mesure, ou encore placent leur fil au congélateur avant utilisation, mouillent le fil sur les bobines puis le conservent dans des boîtes hermétiques. N’hésitez pas à essayer une ou plusieurs de ces techniques pour trouver celle qui facile le plus le tissage en fonction du fil que vous utilisez et ce vos attentes lorsque vous tissez.
 

Garder une bonne tension n’est pas chose évidente avec le lin. Il sera important d’avancer très régulière votre chaîne afin de ne tisser qu’au niveau du « point d’insertion » de votre métier. Pour aider à régulariser la tension, dès que votre chaîne sera attachée, vaporisez votre chaîne et tissez quelques pouces pour stabiliser vos fils.

Une fois votre ou vos pièces sorties du métier, elles sembleront raides. Sachez que plus vous allez laver le lin et plus il s’adoucira. Le lin se froisse, nous en avons parlé dans l’article Le lin : filage et caractéristiques pour le défroisser, l’humidité demeurera la meilleure façon si vous souhaitez éliminez les plis.

Bon tissage!  

 

Voici des liens pour :
- du fil de lin
- de la fibre de lin
- un excellent livre en anglais sur la production de lin

 

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published